Comment arrêter de fumer une fois pour toute !

Arrêter de fumer est une idée qui trotte dans la tête de tous les fumeurs, ou presque.

« Il faut que j’arrête … »

« Allez, dimanche soir c’est la dernière … »

« Je suis nauséeux, j’ai encore trop fumé… »

« Je voudrais bien arrêter, mais … »

Ce « mais » qui empêche de se lancer ou d’affronter de nouveau ou pour la première fois les supplices du sevrage tabagique. Ce mot est synonyme de privation, de frustration,alors que la démarche d’arrêter de fumer est positive : elle ouvre le champs de tout les possibles !

Évidemment, vous connaissez tous les méfaits du tabac sur votre organisme et la dépendance. De bonnes raisons pour arrêter, me direz-vous ! Mais vous appréciez autant de « bonnes raisons » qui, tout en vous rendant dépendant, vous procurent du plaisir, vous donne envie de continuer.

Nos raisons sont cartésiennes, elles nous aident à  atteindre nos objectifs. Au contraire, nos motivations sont émotionnelles et nous encouragent soit à  perpétuer nos conduites (même à  risque), soit à  nous engager dans le changement.

En d’autre terme, sans de réelles motivations, l’arrêt du tabac sera un chemin de croix interminable et semé de nombreuses rechutes.

Mais de multiples ressources, tu possèdes, jeune padawan !

LE TABAC ET VOUS ?

Le tabac et vous, c’est une vieille histoire . Souvenez-vous …

La première fois : avec les autres au collège, au lycée, à la fac ou pendant les vacances, initiée par les pairs, les parents ou un tiers, la cigarette se découvre rarement en solitaire. Cette première bouffée ou « shoot nicotinique », mi-dégoût, mi-plaisir, grisante et enivrante, a entraîné toutes les autres. Le tabagisme a tendance à nous faire suivre un modèle, même si notre but est de s’émanciper de la période adolescente.

A l’âge adulte : soit pour une première fois soit il s’agit d’une rechute, il arrive également que le tabac trouve sa place suite à un évènement fort comme une rencontre, une rupture ou un décès.

Dans tout les cas, le fait de s’infliger tous les méfaits de la cigarette consciemment est intimement lié avec l’image de soi, le respect et l’amour que l’on se porte à soi même. En effet, est ce que vous donneriez une cigarette délibérément à votre bébé ? NON ! Par amour, par protection, pour sa santé,  cette idée est tout bonnement inconcevable. Alors pourquoi vous vous faites autant de mal ?

Si les motivations sont avant tout émotionnelles, il serait intéressant d'(ré) apprendre à accueillir ses émotions et retrouver une meilleure estime de soi.

La sophrologie  pourra vous aider avant, pendant ou encore après l’arrêt du tabac afin de renforcer votre motivation. Il vous aidera à gérer l’ambivalence entre l’envie d’arrêter de fumer et la partie de vous même qui ne le veut pas vraiment. cette partie que vous ne voulez pas vous avouer ni admettre. Les causes du tabagisme sont multiples. Tantôt anxiolytique, tantôt sédatif ou bien même par pure plaisir, toutes les situations sont avant tout un alibi pour soi même. Déterminer aussi vos besoins pour mieux renforcer votre motivation. Être aimé, se sentir en sécurité, satisfaire vos sens ou vos aspirations, se percevoir comme unique et important à vos propres yeux.

Donc la première étape et la plus importante est celle de la motivation.

Elle s’appuie sur 3 grands piliers :

  • avoir envie
  • se sentir capable (compétent)
  • être prêt à s’engager

Gardez bien en tête qu’un âne qui n’a pas soif ne boira jamais, quelles que soient les flatteries ou caresses que vous pourriez lui prodiguer. Nous sommes construit ainsi : tant que nous ne sommes pas convaincus, puis persuadés du bien-fondé du changement, nous demeurons statiques et passifs. Nous aurons beau nous battre, à la manière de Don Quichote face à ses moulins à vent, nous nous trompons de cible et d’objectif. Dés lors que vous sentez que ce sera bon pour vous à tous les niveaux, psychique comme physique ou social, vous faites vôtre l’idée du changement et la transformez en engagement sérieux; promesse de réussite, de plaisir et de bonheur à la clé.

N’hésitez pas à  me contacter:  

Elodie FACON
Sophrologue Caycédien, Auriculoréflexologue
06.24.49.61.83