La technique de Barack Obama pour arrêter de fumer !

YES, YOU CAN !

L’étape sur laquelle vous passerez le plus de temps, dans le processus de l’arrêt du tabac, est celle de la construction et du développement de votre MOTIVATION.

En effet, les motivations résultent d’émotions agréables comme d’émotions désagréables.

Il existe 3 types de motivations :

  • Se faire plaisir
  • Faire plaisir aux autres
  • S’occuper de soi

La peur de la maladie ou de la mort n’est pas une vraie motivation. On s’arrête de fumer POUR quelque chose ou quelqu’un et non CONTRE quelque chose.

Vous ne pouvez pas (au sens de la capacité) arrêter de fumer uniquement pour plaire à vos proches ou votre médecin ou encore votre employeur. Si vous ne vous sentez pas impliqué, cela ne fonctionnera pas. nous changeons en premier lieu pour nous, parce que nous en ressentons fondamentalement, viscéralement la nécessité.

VOTRE MOTIVATION ?

Objectif : Distinguer ses motivations afin de les renforcer.

Indiquez dans le tableau le score de 0 (tout à fait faux) à 4 (tout à fait vrai) que vous attribuez à chaque motivation.

Vous obtenez 4 scores : santé, contrôle de soi, bénéfices immédiats, pression social. Additionnez la somme des 5 questions de chaque critère.

Question 1-5-9-13-17 (santé)⇔ motivations internes personnelles
Question 2-6-10-14-18 (contrôle de soi)⇔motivations internes personnelles
Question 3-7-11-15-19 (bénéfice immédiat)⇔motivations externes liées à l’environnement
Question 4-8-12-16-20 (pression social)⇔motivations externes liées à l’environnement

RAPPELEZ VOUS : PLUS LES MOTIVATIONS SONT PERSONNELLES, PLUS LE SEVRAGE SERA RÉUSSI.

Maintenant que vous vous sentez motivé, quelques craintes sur la difficulté du sevrage apparait et freine votre passage à l’acte.

Arrêter de fumer est avant tout un cadeau que l’on se fait à soi-même.

Si bon nombre de désagréments sur le plan comportemental et physiopathologique peuvent intervenir au cours du sevrage tabagique en contre partie les bienfaits se ressentent au bout de 20 min seulement !

CE QU’IL SE PASSE LORSQUE VOUS ARRÊTEZ DE FUMER ?

• En 20 minutes, votre tension artérielle sera ramenée à la normale.
• En 8 heures, le niveau de monoxyde de carbone (un gaz toxique) dans votre sang va diminuer de moitié, et les niveaux d’oxygène seront de retour à la normale.
• En 48 heures, votre risque d’avoir une crise cardiaque aura significativement diminué. Toute la nicotine aura quitté votre corps. Votre sens du goût et l’odorat seront de retour à un niveau normal.
• En 72 heures, vos bronches se détendront, et votre niveau d’énergie va augmenter.
• En 2 semaines, votre circulation sanguine va augmenter, et elle va continuer à s’améliorer durant les 10 prochaines semaines.
• En 3 à 9 mois, les problèmes de respiration se dissiperont, et votre capacité pulmonaire va s’améliorer de 10%.
• En 1 an, votre risque d’avoir une crise cardiaque aura diminué de moitié.
• En 5 ans, votre risque d’avoir un accident vasculaire cérébral devient égal à celui d’un non-fumeur.
• En 10 ans, le risque de cancer des poumons sera équivalent à celui d’un non-fumeur.
• En 15 ans, le risque de crise cardiaque sera égal à celui d’un non-fumeur.

Même si les difficultés vous semblent impossible à surmonter, le jeu en vaux la chandelle, non ?

N’hésitez pas à  me contacter:  

Elodie FACON
Sophrologue Caycédien, Auriculoréflexologue
06.24.49.61.83