Enfants, ados

img_9577

Concentration, apprentissage

Si le stress touche de nombreux adultes, les enfants ne sont pas non plus épargnés. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à souffrir de nervosité, de troubles du comportement (hyperactivité, agressivité, phobie scolaire) ou de difficultés relationnelles. Si le recours à un pédopsychiatre ou à  un psychologue peut être dans certains cas nécessaire, la sophrologie se révèle également une aide précieuse. Les enfants ressentent les émotions de leurs parents et se les approprient. L’enfant qui va mal est souvent un révélateur d’un mal-être familial.. Contrairement au psychologue, le sophrologue ne cherchera pas à analyser la problématique familiale sous-jacente ni la cause d’un traumatisme. Il part d’une difficulté présente et propose à  l’enfant différents outils qui lui permettront de surmonter ses difficultés en s’appuyant sur ses propres ressources.

Le travail d’un sophrologue avec un enfant intègre une dimension ludique. Bien souvent, le thérapeute utilise les jeux et les contes dans sa palette d’outils comme par exemple raconter une histoire ou un conte mettant en situation des personnages dans lequel l’enfant pourra facilement s’identifier. Le cerveau faisant mal la différence entre la réalité et l’imaginaire, le recours à  la visualisation représente un autre outil efficace.

Les séances de sophrologie peuvent commencer avec les enfants à  partir du moment où ils sont capables d’exprimer leur ressenti et vécu corporels, c’est-à -dire vers l’âge de 5 ou 6 ans. Le travail peut s’effectuer en individuel ou en groupe (privilégier si l’enfant souffre de difficultés relationnelles, par exemple).