Gestion de la douleur

Migraines, douleurs chroniques, récurrentes ou inexpliquées, la douleur est un fardeau pour beaucoup. Souvent, la douleur est un message d’alerte qu’il convient de prendre en compte car ce message a une utilité préventive. L’information que représente la douleur est donc importante.

L’auriculoréflexologie :

C’est la première indication. Toutes les douleurs quelles qu’elles soient, peuvent et doivent être influencées, atténuées, soulagées ou totalement effacées par l’Auriculothérapie. Par exemple: les crises d’hémorroïdes, les névralgies diverses, les rhumatismes, lumbago, les douleurs des membres fantômes, les douleurs spasmodiques, le zona (d’autant plus aisé à soigner que précocement traité), les sciatalgies, les douleurs cancéreuses, etc.

En repérant les points à  traiter grâce à un palpeur à  pression ou un détecteur électrique, le thérapeute traite et soulage ensuite les pathologies grâce à  l’insertion d’aiguilles ou micro courant électrique au niveau du pavillon de l’oreille.
Le système nerveux aussi peut être soulagé s’il pose problème. Vos troubles du sommeil pourront être soigné.

Elle ne se substitue en aucun cas à  la médecine ou au traitement que vous êtes susceptible de suivre mais vient en soutien et en accompagnement.

La sophrologie Caycédienne :

La douleur est difficile à définir car elle est personnelle et subjective : tout le monde possède les mêmes mécanismes de déclenchement de la douleur, et cependant, chacun la ressent différemment. L’objectif est de ramener le sujet au centre de sa vie, vie dont il peut redevenir l’acteur, et ce, malgré ces douleurs.
En plus de se demander pourquoi le patient a mal, c’est aussi se demander comment il souffre. Au delà  de la prise en charge de la douleur, c’est également accueillir un patient avec une histoire, une histoire avec sa douleur, des représentations, des angoisses et des expériences douloureuses antérieures.

De plus en plus d’hôpitaux ont recours à la sophrologie pour limiter la prise de médicaments. C’est le cas de C.Borde qui souffre depuis 20 ans de la maladie de Crohn qui provoque des rhumatismes inflammatoires de la tête aux pieds. Depuis 4 mois elle fait de la sophrologie.

 » Tout se passe au niveau de la tête. Avec la sophrologie on arrive à se libérer de choses. La douleur je l’aie mais je la gère plus facilement« .